AccueilVie économiqueEMPLOIClause d’insertion

Clause d’insertion

Clauses d'insertion

Pour favoriser l’accès à l’emploi des habitants des quartiers prioritaires de l’Agglomération, la CAC a mis en place en 2007 la clause d’insertion dans les marchés publics du PRU (Programme de Rénovation Urbaine).

 

Comment ça fonctionne ?

Les entreprises qui répondent aux appels d’offres de la Communauté de l'Agglomération Creilloise, des villes et des bailleurs sociaux, s’engagent à respecter cette clause particulière.

Sur  des chantiers programmés, 7 % minimum des heures travaillées sont réservées aux habitants du territoire en recherche d’emploi. C’est la Mission Locale de la Vallée de l’Oise (MLVO) qui est en charge du suivi du dispositif. Elle met en relation les entreprises avec les opérateurs qui préparent les candidats éligibles aux critères de la clause d’insertion et aux emplois proposés.

Acquérir une expérience près de chez soi

Cette clause permet aux habitants les plus fragilisés (jeunes sans qualification, demandeurs d’emploi) d’acquérir une expérience professionnelle complémentaire en entreprise. Elle permet notamment aux habitants des quartiers prioritaires de bénéficier prioritairement d’un emploi à proximité de leur lieu d’habitation.

69 personnes ont bénéficié de la clause d’insertion en 2014 :

  • 43 % de ces bénéficiaires n’ont pas de diplôme
  • 42 % ont le CAP ou le BEP
  • 15 % ont le BAC ou plus

Entre 2007 et 2014, 141 000 heures d’insertion ont été réalisées:

  • sur le quartier de Gournay : plus de 17 000 heures
  • sur le quartier des Martinets à Montataire : plus de 18 000 heures
  • sur le quartier des Rochers à Nogent : près de 24 000 heures
  • sur le quartier Obiers les Granges à Nogent : plus de 16 700 heures
  • sur le quartier Rouher à Creil : plus de 65 300 heures.

 

e-max.it: your social media marketing partner

ImprimerE-mail

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedinPinterest